Icone logo header
test logo
Elsan logo header
Catégorie(s) : Informations

RETOUR AUX ACTUALITÉS

Différence entre radiothérapie et chimiothérapie

cancer différence radiothérapie chimiothérapie

3 Plan de l'article

Le cancer se caractérise par une multiplication anormale de certaines cellules dans l’organisme. Il existe de nombreux types de cancers, qui concernent différents organes et tissus du corps, et qui nécessitent une prise en charge thérapeutique adaptée. Parmi les traitements les plus fréquents, on trouve la radiothérapie et la chimiothérapie, dont l’objectif est de détruire les cellules cancéreuses ou de limiter leur développement et leur prolifération. Mais en quoi consistent ces deux méthodes de traitement ? Quelles sont leurs différences ?

Qu’est-ce que la chimiothérapie ?

La chimiothérapie fait partie des traitements fréquemment proposés en cas de cancer. Elle consiste à administrer des médicaments anticancéreux, cytotoxiques, par voie intraveineuse (injection) ou orale (cachets à avaler). Ces médicaments agissent en empêchant la division des cellules tumorales, ce qui provoque leur mort ou leur incapacité à se multiplier.

La chimiothérapie peut être utilisée seule ou en association avec d’autres solutions thérapeutiques, comme la radiothérapie ou la chirurgie.

La chimiothérapie est indiquée dans le traitement des cancers qui se sont propagés à d’autres parties du corps (métastases) ou qui présentent un risque élevé de récidive. Elle peut aussi être proposée pour réduire le volume d’une tumeur avant de procéder à son extraction chirurgicale ou avant une radiothérapie. La chimiothérapie peut enfin permettre de soulager la symptomatologie liée au cancer.

Ce traitement se déroule habituellement par cycles (ou cures) : le patient bénéficie de doses de médicaments à intervalles réguliers, les séances pouvant être espacées de quelques semaines en aménageant ainsi des périodes de repos. La durée et le nombre de cures de chimiothérapie dépendent du type de tumeur maligne, du stade de la maladie, de l’efficacité du traitement et de la tolérance de chacun.

La chimiothérapie peut s’accompagner d’effets indésirables, car il s’agit d’un traitement systémique : elle agit sur l’ensemble des cellules du corps (saines comme cancéreuses).

Les effets secondaires les plus courants sont :

  • une asthénie
  • une alopécie
  • des nausées ou vomissements
  • des troubles du transit (diarrhée/constipation)
  • des infections
  • des saignements, etc.

Ces symptômes sont cependant temporaires. Dans la grande majorité des cas, ils disparaissent à l’arrêt du traitement. Des mesures préventives et traitements curatifs peuvent les atténuer et les soulager.

Qu’est-ce que la radiothérapie ?

Contrairement à la chimiothérapie qui agit sur le plan systémique, la radiothérapie est un traitement local, ciblé sur une zone en particulier.

La radiothérapie consiste à exposer les cellules tumorales à des rayonnements ionisants (comme les rayons X, les rayons gamma…) pour endommager leur ADN et les empêcher de se diviser. L’irradiation provoque ainsi leur destruction.

La radiothérapie peut être administrée comme traitement unique, ou être associée à d’autres solutions comme la chimiothérapie et la chirurgie.

Elle est indiquée pour traiter les cancers localisés à un organe ou une zone du corps spécifique, ou pour prévenir le risque de récidive de la maladie après une intervention chirurgicale. On peut aussi l’envisager pour soulager les symptômes liés à la maladie (douleurs, saignements, compressions nerveuses…), ou pour traiter les métastases d’un cancer de stade avancé.

La radiothérapie peut être externe ou interne : on parlera alors de curiethérapie. La radiothérapie externe utilise un appareil placé en dehors du corps du patient que l’on appelle accélérateur de particules. La curiethérapie nécessite la mise en place de sources radioactives au plus près de la tumeur, à l’intérieur du corps du patient. Les rayons sont dirigés par un faisceau d’une extrême précision sur la zone à traiter. Le patient doit rester immobile pendant toute la séance.

Généralement, la radiothérapie externe se déroule en plusieurs séances quotidiennes (5 fois par semaine), et ce durant plusieurs semaines. Certains protocoles de traitement peuvent durer moins longtemps, en fonction de la technique de radiothérapie utilisée. Chaque séance d’irradiation dure quelques minutes. Les séances ne sont pas douloureuses.

La radiothérapie peut elle aussi s’accompagner d’effets secondaires, notamment locaux. Les rayons ionisants agissent en effet sur les cellules cancéreuses, mais peuvent aussi endommager les tissus sains voisins qui se trouvent dans le champ d’irradiation.

Les effets secondaires les plus fréquents peuvent varier selon la zone traitée. On peut citer :

  • une fatigue
  • des troubles cutanés (rougeur, démangeaisons, sécheresse, desquamation)
  • des troubles urinaires
  • des troubles digestifs
  • des troubles sexuels
  • des troubles de la fertilité

Dans la plupart des cas, ces effets secondaires sont transitoires et s’estompent avec la fin des traitements. Ils peuvent être bien soulagés par des traitements adaptés et des mesures préventives comme l’utilisation de crèmes hydratantes spécifiques, le port de vêtements doux et amples, le fait de ne pas s’exposer au soleil, etc.

La radiothérapie et la chimiothérapie sont donc des traitements couramment utilisés pour traiter le cancer et dont le but est de détruire les cellules tumorales ou de limiter leur prolifération. Leur mode d’action, leur mode d’administration, leur indication et leurs effets secondaires sont cependant différents. La chimiothérapie est un traitement systémique qui agit sur l’ensemble de l’organisme. La radiothérapie est un traitement local qui cible une zone spécifique du corps. La discussion avec son équipe médicale est indispensable pour bien comprendre les avantages et inconvénients de chaque traitement et connaître toutes les possibilités.

4.3/5 - (3 votes)